89 Avenue de Genève, Annecy | 07 72 32 26 23 | contact@er-kinesiologie.com

  • Gris Facebook Icône

Déontologie

En France, le titre de kinésiologue® est aujourd'hui protégé. L'exercice de la profession de kinésiologue® nécessite une formation obligatoire de 600 heures minimum clôturée par un examen théorique et pratique ainsi que l'application d'un code étique rigoureux.

 

La Kinésiologie regroupe un ensemble de techniques de gestion du stress et des émotions. Le Kinésiologue n’établit ni diagnostic, ni traitement.

  • Il ne fait aucune prescription et ne demande jamais de suspendre un traitement médical.

  • Il informe son client lorsqu’il utilise des techniques autres que kinésiologiques.

  • Il proscrit tout terme qui pourrait laisser croire que la Kinésiologie est une médecine ou une pratique de guérison.

  • Il respecte en tout point les Droits de l’Homme et la législation française.

 

Le Kinésiologue :

  • N’exerce ni influence, ni pouvoir qu’il soit moral, physique, mental, spirituel, financier ou sexuel.

  • Informe sa clientèle sur sa formation, ses compétences et sa manière de travailler en réponse à toute question relative à sa pratique.

  • Veille à ne jamais juger, culpabiliser, ni blâmer les personnes qui le consultent. Il parle de façon claire et précise afin d’assurer au client la meilleure compréhension possible.

  • Est à l’écoute des difficultés de son client. Il met l’accent sur l’optimisation du potentiel de la personne. Il respecte les réserves de son client quant à sa vie privée. Il le laisse toujours libre de ses choix.

  • Est respectueux des confidences qu’il peut être amené à recevoir, en s’estimant lié par le secret professionnel.

  • Laisse à son client le libre choix de poursuivre le travail entrepris ou d’y mettre un terme.

 

Le test musculaire utilisé en Kinésiologie donne l’indication d’un état de stress en lien avec le sujet abordé pendant la séance.

  • Il ne permet en aucune façon de faire des diagnostics, de prédire le futur, de révéler ou d’affirmer un fait passé, ni pour induire ou interpréter une quelconque réalité, ou encore pour contrecarrer des décisions personnelles.